Back to top

zoom

 Accostant la terre dijonnaise en novenmbre 2016, notre carte d’orientation nous mena vers un premier repaire : la péniche cancale ! Dès le premier pied à bord, notre cœur a littéralement chaviré pour ce lieu mythique de Dijon !

Pour suivre tous les projets et actualités du lieu :
http://laminoterie-jeunepublic.fr

 

C’est dans le cadre d’un voyage universitaire à Angers, du 3 au 5 décembre 2015, que la promotion 2015-2016 du Master 2 professionnel « Conduite de projets culturels et connaissance des publics » a pu découvrir les musées d’Angers et notamment le musée des Beaux-Arts, sous la direction d

Sur les bancs (http://www.surlesbancs.com/) est une application de réalité augmentée sonore, autrement dit en son binaural, qui propose des fictions courtes (max 20min) à écouter sur un banc spécifique des parcs et jardins de la ville de Paris.

Le 12 mars 2015, la société de robotique et téléprésence Suitable Technologies a annoncé son partenariat avec 6 musées américains, pilotes du projet – que sont le Fine Arts Museum of San Francisco, le Detroit Institute of Arts, le Computer History Museum, le Seattle Art Museum et le National...

Le centre d'art contemporain "La Panacée" fonctionne en régie, c'est-à-dire que la ville de Montpellier gère directement le lieu. Il s'inscrit dans une série d'initiatives qui ont comme but le support de la création artistique contemporaine.

Les collections

Suite de notre édition spéciale consacrée à Marseille Provence 2013. Après une journéee très institutionnelle, avec les rencontres des professionnels du J.1, du Mucem et de la Villa Méditerranée, nous arrivons à La Friche Belle de mai.

Nous avons été accueillis par le chorégraphe Michel Kelemenis et son associé M. Meheust dans le grand hall du KLAP – Maison pour la Danse ouverte en 2011.

Constituer une collection, la diffuser et sensibiliser le plus large public possible à la création contemporaine sont les trois missions principales des Fonds Régionaux d’Art Contemporain.

Rencontre avec son président, Bruno Suzarelli

Matinée du 13 octobre : Médiation et numérique dans les équipements culturels

Lors de notre accueil au Centre Culturel Bellegarde, nous avons rencontré Francis Rougemont, directeur du Lido, centre municipal des arts du cirque de Toulouse. Il s’agit d’une école des arts du cirque de renommée internationale.

Lors de notre accueil au Centre Culturel Bellegarde, nous avons rencontré Williams Bloch, directeur de l'association Avant-Mardi, réseau de musiques actuelles Midi-Pyrénées.

L’exploration de la Cité de l’Espace de Toulouse,
ou comment étudier les publics d'un musée de science aujourd'hui

Accueillis vendredi après-midi par Mesdames Laurie Marsoni (Directrices des relations extérieures) et Emilie Pradère (Chargée des relations avec les publics), celles-ci ont commencé par nous parler de l’histoire du TNT, Centre Dramatique National (CDN) qui, contrairement à ce que son appellation...

Samedi 10 novembre 2012 au matin, Olivier Michelon, directeur des Abattoirs de Toulouse, nous reçoit dans ce lieu atypique dédié à l'art moderne et contemporain.

Jeudi 8 novembre nous avons eu le plaisir d'être accueillis par Monsieur J.-L. Seautrau, Directeur général adjoint à la culture et Monsieur  P.

Chargé de mission marketing culturel pour la ville de Nice - Intervenant à la Faculté de Lettres de l’Université de Nice Sophia-Antipolis - « Art Communication Langage ».

Sur les hauteurs de la ville de Nice, au cœur d'un jardin d'oliviers entouré de ruines romaines et baigné d'un soleil matinal très apprécié par notre joyeuse troupe, une vieille demeure aux tons chauds se découpe dans un ciel d'un bleu provoquant (aucun doute nous sommes à Nice!).

Après deux jours de visites intensives, dernier arrêt à la Station pour faire le plein  d'informations.

A peine arrivés à Nice, c’est émerveillés par le soleil et les couleurs de cette ville du Sud que nous entamons notre week-end d’intégration.

Le Volume, est un espace d'information, d'accompagnement, de création et de diffusion des musiques actuelles unique dans le centre de Nice.

Situé dans la vieille ville et face à la mer, nous avons eu le grand plaisir et privilège de découvrir un autre cas de Wagnerien Gesamtkunstwerk, une harmonie de l’esthétique et une empathie architecturale – l’Opéra de Nice.

Nous achevons notre deuxième journée par la visite d'une autre institution culturelle municipale, le Théâtre de la Photographie et de l'Image Charles Nègre.

( !A l’heure de la digestion, !) vendredi 17 novembre, nous pénétrons dans un lieu théâtral d’excellence, comme se veulent être tous les Centres Dramatiques Nationaux.

Dans un manifeste acerbe qui fait le constat d’une inadaptation du système économique actuel à l’innovation créative et/ou industrielle, le collectif Ars industrialis nous invite à ne pas assujettir « les technologies de l’esprit » (c'est-à-dire

Au cours de notre week-end d'étude, nous avons rencontré l'administrateur du Lieu Unique, Mr Jean-François Hervouet.

Deuxième jour à Nantes, nous avons rendez-vous avec Vincent Priou, directeur de "Trempolino", association dédiée aux musiques actuelles.

L’Angers Nantes Opéra est implanté dans le théâtre Graslin, bel exemple de l'architecture néo-classique, inauguré en 1788 et dont la décoration dite "à l'italienne a retrouvé grâce à la dernière rénovation en 1968, ses harmonies de bleus, gris et ors souhaitées par son concept

Au cœur de la ville de Nantes, sur les rives de la Loire, le château des ducs de Bretagne domine de toute sa hauteur.

Le Château des Ducs de Bretagne invite à découvrir l’histoire, l’architecture et l’évolution de la ville de Nantes du XVe siècle jusqu’à aujourd’hui.

FORUM Que peut le mécénat pour le spectacle vivant ? 11h, 16 janvier 2008, BIS, Nantes

A l'heure où les professionnels du spectacle vivant s'inquiètent du désengagement de l'Etat, à l'heure aussi où bon nombre s'indignent du contenu de la lettre de mission adressée à la Ministre de la Culture et de la Communication, la BIS ne pouvait éluder le sujet des politiques culturelles.

Moments de mobilisation intellectuelle sur l’état de la culture, les débats des Biennales Internationales du Spectacle sont l’occasion pour tous les professionnels du spectacle et les futurs professionnels d'aborder les grandes problématiques culturelles.

Le projet de reconstruction urbaine entrepris sur l’Ile de Nantes s'est vu relayé dès 2007 par des initiatives culturelles menées à l’emplacement des friches industrielles.

Nous avons terminé notre première journée stéphanoise par une visite au Musée d’Art et d’Industrie de la ville, et notamment par l’exposition Textiles du XXIème siècle.

Après la présentation du rôle, des missions et de l’organisation de la Cité du Design, nous avons eu le privilège d’assister à une visite guidée du site.

Un peu fatigués mais toujours aussi curieux, nous arrivons en fin d’après-midi à la Scène de Musiques Actuelles de Saint Etienne, le Fil.

Après un réveil très matinal, trois heures de TGV et un changement, la nouvelle promotion du master arrive à Saint Etienne.

Notre vendredi après-midi stéphanois a été consacré à la découverte de la Comédie de Saint-Etienne, un des premiers Centre Dramatique National créé en France en 1947.

Nous sommes samedi matin et la fin de notre voyage d’intégration s’annonce. Nous prenons le tramway afin de nous rendre au Musée d’Art Moderne.

L’Opéra… dans l’imaginaire de beaucoup de gens, l’opéra se résume à une imposante chanteuse nordique qui s’égosille en torturant les tympans des malheureux spectateurs. Plus sérieusement, l’opéra a souvent la réputation d’un art élitiste, poussiéreux, et surtout difficile à appréhender.

La couleur du progamme de saison que j'ai entre les mains fait écho au magnifique ciel bleu de Rennes.

C’est François Hubert lui-même, organisateur de notre périple bordelais et conservateur en chef du musée, qui clôt notre séjour en nous accueillant au musée d’Aquitaine, l’une des institutions culturelles les plus prestigieuses de la ville.

Situé en plein cœur du centre ville, l’Opéra National de Bordeaux, typique de l’architecture 18ème siècle, nous impressionne dès notre arrivée par sa beauté extérieure.

Dernier jour à Bordeaux, nous arrivons à la Rock School Barbey légèrement en avance. Aussi nous attendons Eric Roux, son directeur, en dégustant un café devant le bus Rock londonien stationné à l’entrée. Quelques instants plus tard, E. Roux arrive, empli d'une énergie « passionnément Rock ».

Il est 12H20, une cinquantaine de personnes presse le pas pour entrer dans la salle du Théâtre Molière-Aquitaine investie par le Bordeaux Jazz

Nous avons été reçus par François Guillemeteaud, attaché de conservation du Patrimoine au Centre d’Arts Plastiques Contemporain de Bordeaux (le CAPC) ; son objectif est de « cultiver et de former » le regard de son public face aux arts plastiques.

Lors de notre rencontre avec la fondatrice de l’Espace 29, nous avons découvert un espace d’art contemporain pluridisciplinaire.

L’Aquitaine et l’Afrique ont une histoire en commun, celle de l’esclavage.

Deuxième jour à Lille. Quelques minutes de marche rapide en centre-ville et nous voilà devant un bel édifice de pierres.

Au cœur du vieux Lille, le musée de l’Hospice Comtessepropose une exposition sur l’art populaire indien. La couleur et le kitsch de ces représentations explosent à nos visages d’occidentaux. Par exemple, certaines peintures sont incrustées de pierres brillantes.

Avec Martine Ségalen, Sophie Krikorian et Gabriel Segré

13- 14 novembre 2003

Rencontre avec Monsieur Olivier Sergent, directeur de la Maison Folie de Wazemmes

Après un bref déjeuner, nous quittons la Maison Folie de Moulin sur les chapeaux de roue et tentons péniblement de suivre Martine Ségalen dans sa course vers la station de métro la plus proche.

Jeudi matin, dés son arrivée à Lille, la promo se trouve déjà devant les portes de l’Hôtel de Ville afin de rencontrer Emilie Wacker, assistante du Directeur de la Culture.