Back to top

SHADOK, FABRIQUE DU NUMERIQUE

Un lieu de démocratisation culturelle

 

 

© Site Strasbourg City Guide

 

Vendredi 16 novembre 2019 à 15h30 : direction un lieu nommé Shadok, fabrique du numérique pour le prochain rendez-vous de notre voyage d’études. Nous sommes chaleureusement reçus par Cédric De Zutter, assistant communication et médiation, arrivé récemment au Shadok. Après avoir déposés nos manteaux à l’entrée, nous sommes partis pour une visite des lieux !

 

BIENVENUE AU SHADOK! 

 

Ouvert depuis avril 2015 et situé sur la presqu’Île André Malraux de la ville de Strasbourg, le Shadok est un établissement public qui ouvre ses portes du mercredi au dimanche et propose à chacun un accès à la culture numérique et urbaine. Son nom est tiré d’un dessin animé de Jacques Rouxel et de Claude Péplu de la fin des années 60.

 

Ambiance tamisée et colorée, flippers, baby-foot, jeux indépendants, réalité virtuelle et bornes d’arcades se mélangent sur trois étages pour créer un endroit à la fois rétro et futuriste. Sur 2000m² de surface, nous observons une décoration sobre et minimaliste et des espaces qui nous présentent diverses activités que nous avons testées pour certaines. Nous y trouvons aussi des salles plus petites qui servent à la tenue d’ateliers et un bar café qui créé une atmosphère conviviale.

 

Pour autant, nous n’avons pas affaire à un simple lieu de divertissement. Le Shadok propose en effet des ateliers pédagogiques (pour certains dès 3 ans) pour sensibiliser aux usages du numérique et accompagner les pratiques amatrices ainsi que des ateliers « workshop » pour travailler et échanger sur des sujets choisis préalablement avec des spécialistes. Des expositions sont aussi présentées et sont renouvelées régulièrement (3 à 4 expositions sont organisées chaque année pour une durée de 3 mois environ). Nous pouvons par ailleurs trouver sur place des événements comme des débats qui amènent à réfléchir sur les nouvelles technologies. Entre autres, le Shadok participe aussi à l’organisation de concerts de musique électronique, à l’écriture d’un fanzine nommé Space Cheap et à la création d’escapes games. Tout un programme !

Ses locaux sont composés de divers endroits tels qu’un espace de « coworking » pour les entrepreneurs, un studio d’enregistrement, un plateau pour les expositions et présentations et une salle de montage mise à disposition pour les musiciens qui viennent en faire la demande. Somme toute un espace varié et multifonctionnel.

© Laurine IBRAHIM-OUALI

 

UN LIEU DE DEMOCRATISATION DE LA CULTURE NUMERIQUE 

 

Le Shadok est une vitrine de ce qui est proposé en terme de numérique dans le Grand-Est. Son organisation a été pensée pour s’articuler autour de 6 objectifs :

 

  • En faire un lieu de monstration
  • Transformer la ville
  • Créer un lieu de collaboration et de partage
  • Créer un lieu de collaboration et de partage
  • Amener une réflexion autour de la culture numérique
  • Favoriser les relations européennes

 

En lien avec l’Eurométropole, le Shadok amène les citoyens à s’interroger sur leurs usages et pratiques liés au numérique. Grands et petits, curieux ou connaisseurs peuvent venir découvrir et tester ces multiples usages et se familiariser avec les nouvelles technologies pour, à terme, se les approprier.

 

Le Shadok a conscience que nous avons chacun un accès inégal à ces technologies que ce soit pour des raisons financières, culturelles ou générationnelles. Il offre ainsi la possibilité à un public varié d’investir ce lieu de transition où nous sommes libres de nous forger notre propre avis sur les nouvelles technologies. Lieu de partage et d’échange de savoirs et compétences, des chercheurs, des artistes en résidence ou de simples usagers peuvent aussi venir y travailler, tester, créer et développer leurs idées et leurs talents en collaborant ensemble.

 

 © Site du Shadok, fabrique du numérique

  

Le Shadok est donc une structure en perpétuelle évolution ouverte à tous : familles, artistes, entrepreneurs, étudiants, usagers du numérique, connaisseurs et non-initiés.

Le numérique est aujourd’hui présent dans notre quotidien et fait partie de notre identité. Il ne représente pas uniquement une manière de communiquer mais aussi un moyen de créer et partager. Mais, pour pouvoir le comprendre et le maîtriser, il faut s’y intéresser et l’étudier. Shadok, fabrique du numérique permet un accès démocratisé à cette culture et favorise ainsi, sans distinction d’âge ni de classe, une meilleure compréhension de l’usage et de l’impact des nouvelles technologies.

  

Site internet du Shadok : https://www.shadok.strasbourg.eu/

 

Laurine IBRAHIM-OUALI