Back to top

À la découverte de l'espace pluridisciplinaire Django Reinhard dans le quartier de Neuhof

Exemple d'une institution au service de la démocratisation culturelle

Au cours d’un voyage d’étude organisé du 14 au 16 novembre 2019 à Strasbourg, dans le cadre du Master 2 “Conduite de Projets Culturels et connaissance des publics” de l’université Paris-Nanterre, nous avons été amené•e•s à rencontrer plusieurs professionnel•le•s de la culture afin d’en apprécier les réalités. L’objet de cet article se concentre sur l’espace Django Reinhard, situé en banlieue de Strasbourg.

Comment aborder les enjeux sociaux-culturels d’un territoire comme Strasbourg sans s’intéresser à l’espace Django, qui, aujourd’hui est un acteur incontournable de l’action culturelle dans la capitale européenne ? Situé à 4 km du centre-ville, le Neuhof, quartier prioritaire de la ville, est composé de quatre sous-quartiers parmi lesquels le Neuhof “village”, “Ganzau”, “Polygone” et “cité” dans lequel se trouve l’espace Django. Cet équipement pluridisciplinaire composé d’une médiathèque et d’une école de musique, accueillait au départ (en 2010) une salle de concert. La municipalité décide quelques années plus tard en 2016, de lancer un appel à projet, remporté par les gestionnaires actuels : l’association Becoze. Nous sommes allé•e•s à la rencontre de l’équipe pour en savoir davantage.

Un projet attaché aux principes d’éducation populaire

Lorsque nous avons investi les lieux, nous avons immédiatement ressenti l’atmosphère que souhaite créer l’association: c’est en effet un accueil chaleureux qui nous a été réservé, et c’est dans une ambiance résolument contemporaine et festive, que nous avons rencontré Mourad Mabrouki, chargé d’action culturelle au sein de l'association. L’objectif de cette rencontre était de rendre compte de la réalité des métiers de la culture mais surtout des spécificités d’un lieu culturel comme l’espace Django.

Lama Architectes

 

Après s’être imprégnée du territoire, l'association a développé un projet répondant à plusieurs problématiques sociales et territoriales. Pour cela, trois objectifs ont été fixés : faire de Django un espace dédié aux musiques actuelles, proposer un accompagnement artistique et entrepreneurial et faire de l’éducation artistique et populaire une priorité. Mourad, nous a expliqué que l’importance accordée aux dispositifs d’action culturelle n’était pas minorée par rapport à celle des autres activités qu’abrite le lieu. De plus, l’équipe semble agir dans un sens favorisant le maintien de la pluralité, de l’originalité et des actions menées, ce qui permet de s’inscrire sur le territoire et d’instituer une connexion active avec les habitant•e•s. Par conséquent, s’il est important de créer un espace culturel attractif dans un quartier prioritaire, l’objectif premier est de faire de cet espace un lieu familier en impliquant au maximum la population, afin de la rendre actrice du développement culturel. Pour cela, l’association multiplie les rencontres et les pratiques à travers des concerts, des expositions, des résidences, des ateliers et une pépinière, ce qui permet d’accompagner la scène locale et de toucher tous les publics. 

 

Des projets innovants en phase avec leur temps

Pour répondre à ces exigences, plusieurs projets ont été mis en place, par exemple : Les "Récréations artistiques” destinées aux élèves de maternelle. Le concept est simple : des artistes viennent par surprise dans les cours de récréation et proposent un atelier de pratique artistique à la suite de leur intervention. Les “concerts aux fenêtres” permettent également de familiariser les habitants à la culture en proposant des concerts en face des habitations. Enfin, l’espace Django se positionne en tant qu’acteur innovant en proposant des expériences culturelles comme les “Concerts Cachés”.

 

Un concert caché - ⓒ Morgane Milesi

Après l’achat d’une place à l’aveugle, c’est seulement le jour même que l’artiste et le lieu sont dévoilés, ce qui suscite un réel intérêt. Des concerts sont également proposés en journée afin de favoriser des sorties culturelles et musicales en famille. C’est dans cet environnement culturel foisonnant que l’espace Django s’est imposé sur la scène culturelle strasbourgeoise et a permis de décloisonner la frontière entre la culture et les habitants du Neuhof, permettant ainsi de créer une véritable relation de confiance entre les habitant•e•s et les membres de l’association. 

La découverte de l’espace Django s’est achevée en centre-ville dans un bar, où nous avons rencontré Pierre Chaput, directeur de l’association. Pour Pierre, Django est un projet à deux jambes qui aspire à favoriser la proximité avec les habitant•e•s et à proposer un projet artistique de qualité attirant des artistes de toute part. De plus, l’espace tend à répondre à trois paris : diversifier les publics par le biais de la pluridisciplinarité, abriter une ambiance conviviale et enfin : partir du lieu pour aller au-delà du lieu.

Plus d’informations : https://www.espacedjango.eu/ 

Article rédigé par MAHI Elsa et LARBI Jeanne.